5 jours de vacances ? Ok, alors on prend la route. "Hasta luego" le désert, nous on va voir la mer et les vallées verdoyantes : direction la région IV "Coquimbo" au Chili.

Séjour réalisé en mars 2012...

 

Jour 1

Trajet San Pedro d'Atacama (région II) - La Serena (région IV)
Départ : 19 h 30.
Temps de trajet en bus de ligne : 15 heures.

Le trajet San Pedro d'Atacama - La Serena à l'échelle du Chili (1 200 kms de route).

Le trajet San Pedro d'Atacama - La Serena à l'échelle du Chili (1 200 kms de route).

 

JOUR 2

Arrivée en fin de matinée à La Serena, ville côtière d'où sera organisé notre séjour.
Après avoir pris deux trois renseignements auprès des agences de tourisme de la ville, un plan de cette dernière, on part à sa découverte.

Bon, on nous avait prévenu : à La Serena il y a une sorte de brouillard constant qui vient de l'océan et qui ne se lève qu'en fin de journée. Du coup, l'atmosphère est super humide et les nuages très bas.

C'est tout comme on nous avait dit !

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

Circuit de visites dans les environs de La Serena (Cliquez pour agrandir...).

Circuit de visites dans les environs de La Serena (Cliquez pour agrandir...).

 

Bizarrement, ça sent un peu le poisson moisi, et vu la réaction des gens, ça n'est pas habituel... Il y a aussi plein de jeunes avec des fringues déchirées, pleins de peinture qui demandent aux gens de leur donner des pesos. On a mis un peu de temps, mais on a fini par faire le rapprochement. Renseignements pris, ils sont "victimes" d'une coutume d'une des universités locales. On leur a mis des vêtements en lambeaux, on les a recouvert de peinture et d'un truc qui pue franchement, et pour pouvoir se laver et récupérer leurs habits, ils doivent collecter auprès des passants une somme précise mais variable (laquelle est inscrite sur leur front).
Autant vous dire que ceux qu'on à croiser à midi avaient le sourire, ceux de 18h30 beaucoup moins !

Le bord de mer à La Serena c'est pas tout à fait la porte à côté, le centre ville n'étant pas à proprement parlé sur la côte. Il faut marcher une petite demi-heure sur une grande avenue bordée de palmier pour y arriver. La "playa" est gigantesque. Si vous regardez sur le plan ci-dessus, toute la petite baie entre la Serena et Coquimbo, c'est la plage. Il y a le fameux phare de la ville, beaucoup d'oiseaux et un bar-club de surf.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Balade dans le centre-ville et sur le bord de mer, mais aussi réservation des deux premières excursions auprès d'une agence... La première se déroule le soir même, il s'agit d'un tour astronomique à l'observatoire municipal de Vicuña dans la vallée d'Elqui : Mamalluca.

Quelques images à l'intérieur de notre auberge : Hostal Maria's Casa (Photos : Eldesiertoflorido).
Quelques images à l'intérieur de notre auberge : Hostal Maria's Casa (Photos : Eldesiertoflorido).
Quelques images à l'intérieur de notre auberge : Hostal Maria's Casa (Photos : Eldesiertoflorido).

Quelques images à l'intérieur de notre auberge : Hostal Maria's Casa (Photos : Eldesiertoflorido).

 

L'observatoire de Mamalluca

La région de Coquimbo est connue pour ses observatoires astronomiques. Celui de Mamalluca, créé par la municipalité de Vicuña pour accueillir les touristes, se trouve à environ une heure de la Serena et organise des visites. Nous prenons donc la route en direction de Vicuña (vers l'est) à bord du minibus d'une agence de tourisme.
Une fois sur place, on rejoint sur le petit parking de l'observatoire la dizaine d'autres véhicules de tourisme déjà présents. Deux groupes sont formés : un pour les anglophones et un pour les hispanophones, et chacun d'entre eux est dirigé dans une salle de projection. On nous présente alors l'observatoire et un guide nous explique quelques rudiments d'astronomie (différents stades de la vie d'une étoile, place de notre système solaire dans la voie lactée, puis dans l'univers etc, etc...).

Saturne "en vrai" à travers le télescope (Photos : Eldesiertoflorido).
Saturne "en vrai" à travers le télescope (Photos : Eldesiertoflorido).

Saturne "en vrai" à travers le télescope (Photos : Eldesiertoflorido).

 

Le groupe est ensuite scindé en plus petits groupes pour aller observer le ciel : le plus pur au monde (c'est du moins ce que l'on entend très souvent...). En plus des constellations d'Orion ou de la Croix du Sud, on peut en ce moment voir dans le ciel chilien les planètes Mars et Saturne. 

C'est toujours intéressant d'être sur une montagne éloignée de toute pollution lumineuse pour observer le ciel avec un télescope, mais il faut dire qu'après avoir fait une excursion astronomique à San Pedro d'Atacama et assisté à plusieurs conférences sur le sujet, on a pas appris grand-chose de neuf !

Photo : Eldesiertoflorido.

Photo : Eldesiertoflorido.

 

JOUR 3

Puisqu'on était venu dans le coin pour voir la mer, on y a consacré toute la deuxième journée. Au programme : excursion organisée pour visiter la réserve nationale des pingouins de Humboldt. Comprenez en français des "manchots", puisque notre langue fait le distinction entre ces animaux, suivant qu'ils vivent dans l'hémisphère nord ou sud. En espagnol, nous verrons "normalement" ici des pingüinos de Humboldt.

 

Réserve nationale des manchots de Humboldt

Départ 8h30 en direction de Punta de Choros, à deux heures au nord de La Serena.
Une fois arrivés sur place, on embarque sur un bateau (il y en a qui auraient plutôt pensé à "boîte à savon" pour qualifier notre embarcation) pour aller à proximité des îles Choros et Damas. On nous parle de plein de bêbêtes qu'on est susceptible d'apercevoir, dont les fameux manchots de Humboldt qui ont donné leur nom à la réserve. Finalement, nous aurons l'occasion de voir des manchots bien sûr, mais aussi des cormorans, des pélicans, des lions de mer et des "gatos del mar" (Chungungo, "chat de mer", espèce de petit loutre).

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Avant de rentrer au port, on débarque sur l'Isla Damas pour une heure, histoire de se balader au milieu des cactus et des gaviotas (mouette), en admirant les plages d'eau turquoise qui bordent l'île. Depuis l'île, nous apercevons même au loin un groupe de dauphins !
De retour sur la terre ferme vers 15h, nous reprenons la direction de la Serena avec, à proximité de la Punta de Choros, un arrêt pour déjeuner.

Finalement nous sommes de retour à la Serena vers 19h.

Pingüino de Humboldt ("Manchot de Humboldt", Spheniscus humboldti)

Pingüino de Humboldt ("Manchot de Humboldt", Spheniscus humboldti)

Cormorán Lile (Phalacrocorax gaimardi)

Cormorán Lile (Phalacrocorax gaimardi)

Cormorán Vigua ("Corbeau de mer", Phalacrocorax brasilianus)

Cormorán Vigua ("Corbeau de mer", Phalacrocorax brasilianus)

Lobo marino común ("lion de mer sud-américain", Otaria flavescens)

Lobo marino común ("lion de mer sud-américain", Otaria flavescens)

Pelicano ("Pélican péruvien", Pelecanus thagus)

Pelicano ("Pélican péruvien", Pelecanus thagus)

Nutria de Mar, Gato del Mar, Chungungo (Lontra felina)

Nutria de Mar, Gato del Mar, Chungungo (Lontra felina)

Delfín nariz de botella ("Dauphin nez de bouteille", Tursiops truncatus)

Delfín nariz de botella ("Dauphin nez de bouteille", Tursiops truncatus)

 

+ de photos :

Echinopsis deserticola.

Echinopsis deserticola.

Copiapoa Coquimbanas.

Copiapoa Coquimbanas.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

JOUR 4

Pour les deux derniers jours, on a prévu d'aller dans la Vallée de l'Elqui. Il paraît que c'est joli comme tout et qu'en plus, comme les nuages sont bloqués par la cordillère de la côte, il y fait nettement plus beau.

En fin de matinée, on grimpe donc dans un bus qui nous emmène au village Pisco Elqui et qui, par la même occasion, nous permet de traverser une bonne partie de la vallée. C'est d'ici que provient une bonne partie de la production chilienne de Pisco. Tout au long de la vallée, dans chacun de ses recoins, sur chaque versant de montagne cultivable sont plantées des vignes.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Pisco Elqui

A Pisco Elqui on se croirait en Provence... Le petit village se trouve à 2 000 mètre d'altitude et à environ deux heures de La Serena. C'est ici qu'aurait été inventé le fameux Pisco (alcool à base de raisin). En fait, Pisco Elqui est au centre de la guéguerre que se livre le Pérou et le Chili concernant la paternité du breuvage, puisque le village a été renommé pour justifier les prétentions chilienne sur le sujet. (Voir notre article : Pisco, les raisins de la colère)

Comme on a plus ou moins prévu de ne rien faire de spécial et de se reposer pendant les deux jours de vacances qu'ils nous restent, le programme de la journée se résume en gros à manger, aller faire trempette dans la piscine, dormir, manger et re-dormir. Entre le repas et la piscine, on a quand même été visiter une distillerie de Pisco : la distillerie du Pisco Mistral située juste à côté de la place du village.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

L'auberge que nous avons choisi surplombe un peu le village. Il y a une piscinette, et comme partout ici, une végétation luxuriante dans le patio.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

JOUR 5

C'est notre dernière journée de vacances. Ce soir un bus nous ramènera donc à San Pedro d'Atacama. En attendant on compte bien profiter du temps qu'il nous reste pour visiter un peu plus la vallée d'Elqui et pour aller faire un tour dans la ville de Coquimbo, située dans la même baie que La Serena.

En fin de matinée, nous reprenons donc un bus en direction de La Serena en prévoyant de faire étape à Paihuano et à Vicuña.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Vicuña

L'office de tourisme annonce la couleur à Vicuña : ici, ce qu'il y a d'intéressant à voir, hormis la traditionnelle Place d'Armes, c'est : l'observatoire de Mamalluca, le clocher, la tour... et tout ce qui est relatif à Gabriela Mistral... Le clocher et la tour sont juste à coté de la Place d'Armes, l'observatoire, on l'a visité le premier jour, donc on venait ici surtout pour visiter le musée Gabriela Mistral.

Parce que Gabriela, depuis qu'on est dans la vallée, on n'arrête pas de la voir. Des places, des rues, des lycées, des centres culturels, des montagnes, des quartiers... Son nom est partout. Son visage aussi.
La poétesse chilienne, Prix Nobel de Littérature en 1945, est née ici... et c'est difficile de passer à côté de l'info !

Sauf que le musée est fermé, basse saison oblige. On se retrouve donc dans le bus en direction de Coquimbo beaucoup plus tôt que prévu. Et c'est pas plus mal parce qu'en arrivant sur place, la ville a l'air plutôt sympa.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Coquimbo

Le duo La Serena - Coquimbo, c'est un peu comme Viña del mar - Valparaiso. Une baie et d'un côté une ville sans grand intérêt architectural et très balnéaire, de l'autre une ville portuaire étalée sur les collines.
A Coquimbo, ce qui nous intéresse en premier lieu c'est le poisson. Le petit marché de produits de la mer qui longe le port est très réputé et les restaurants qui s'y trouvent aussi. Lorsqu'on y arrive, l'après-midi touche à sa fin et le soleil est en train de se coucher. Les pélicans et les mouettes en profitent pour se regrouper sur la plage. Le spectacle est impressionnant et nous accapare pendant un bon bout de temps.

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Du coup, quand on arrive au marché aux poissons, beaucoup d'échoppes sont fermées. On trouve quand même un petit resto, sorte de cantine portuaire, qui sert des plats de poissons et des empanadas de la mer.

Finalement, nous nous redirigeons vers La Serena pour attendre notre bus, au chaud dans la gare routière. A 1h du matin le bus arrive et nous reprenons la direction du désert d'Atacama.

 

 

ON RECOMMANDE :

 > Parc National Pingüinos de Humboldt, Punta Choros.
 > Visite de la distillerie Mistral (Pisco Elqui).
 > Observatoire Mamalluca (Vicuña).
 > Village de Pisco Elqui.
 > Vallée d'Elqui.
 > Ville de Coquimbo.
 > Village de Vicuña.
 > Ville de La Serena.

 

 

A LIRE ÉGALEMENT SUR ELDESIERTOFLORIDO :

Tag(s) : #A voir ailleurs au Chili...

Partager cet article