Loin des sentiers battus du tourisme de masse de San Pedro d'Atacama, il y a des lieux comme ça où l'on aime retourner, pour marcher ou flâner, et que l'on redécouvre à chaque fois en se disant "C'est vrai que c'est sympa ici..." Comme vous l'aurez compris, le site de Kezala fait partie de ces lieux : peu fréquentés, isolés du flux touristique, mais qui mériteraient pourtant toute l'attention des visiteurs venus du monde entier.
 

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Fiche technique :

Nom : Petroglifos de la quebrada de Kezala, pueblo de Talabre (esp), Pétroglyphes du canyon de Kezala, village de Talabre (fr), Petroglyphs of Kezala canyon, Village of Talabre (eng).

Origine du nom : ???
 

Statut : Site archéologique local, géré par la communauté atacamène de Talabre.

Distance depuis San Pedro d'Atacama : +/- 65 kms.

Secteur : Pré-cordillère des Andes, depuis route CH-23 direction sud Toconao-Socaire-Paso Sico, puis route B-357 direction Talabre.

Altitude : +/- 3.200 m.

Faune spécifique :
Zorro culpeo ("renard des Andes", lycalopex culpaeus) /  vizcacha ("viscache", lagidium viscacia) /  troupeaux de lamas (lama glama) des habitants de Talabre / lezards / rongeurs / petits oiseaux, dont Cometocino del Norte ("Phrygile à dos roux", Phrygilus dorsalis), mineros (Geosittas), chirihue verdoso (passereau "sicale olivâtre", sicalis olivascens), Dormilona ("dormilon", muscisaxicola), bandurria de pico recto ("upucerthie à bec droit", upucerthia ruficaudus), Mero de Tarapacá (agriornis microptera) / rapaces, dont aguilucho de la Puna ("aiglon/buse de la puna", buteo poecilochrous) et carancho ("caracara montagnard", phalcoboenus megalopterus), tucúquere (hibou, bubo magallanicus), ... et probablement el gato andino ("chat des Andes", Leopardus jacobitus) mais quasi impossible à voir...

Flore spécifique : Grande concentration de rica rica (acantholippia deserticola) / Cactus "coussin de belle-mère" kume (maihueniopsis camachoi), également Ojala (Atriplex spp.) et básal (Cistanthe amarantoides).

Géologie/géographie : Secteur de canyons de la pré-cordillère des Andes, en contre-bas de l'actuel village de Talabre, lui-même situé à quelques kilomètres du pied du volcan actif Lascar. Canyon creusé par une rivière (aujourd'hui saisonnière) descendant de la cordillère des Andes. Roche pyroclastique (tuf, ignimbrite) et conglomérats.

 

Localisation du site (Cliquez pour agrandir)

Localisation du site (Cliquez pour agrandir)

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

Aguilucho de la Puna (buteo poecilochrous) survolant le canyon - Photos : Eldesiertoflorido.
Aguilucho de la Puna (buteo poecilochrous) survolant le canyon - Photos : Eldesiertoflorido.

Aguilucho de la Puna (buteo poecilochrous) survolant le canyon - Photos : Eldesiertoflorido.

 

Description :

Paysage de pré-cordillère offrant à l'est une chouette vue sur les Andes et à l'ouest un beau panorama du salar d'Atacama, témoignages humains millénaires gravés dans la roche volcanique, balade-nature ponctuée observation de faune et flore typiques, ... Bref, la visite du canyon de Kezala représente une bien belle manière de découvrir la vie andine à travers les âges géologiques, humains et naturels.

Difficile ici d'éviter la comparaison avec Hierbas Buenas, autre site de pétroglyphes d'importance de la région de San Pedro d'Atacama. A ce petit jeu, il n'y a pas tellement de vainqueur selon nous... Si le site de Hierbas Buenas a l'avantage de présenter une large variété de styles rupestres concentrés sur quelques 200 mètres de paroi rocheuse, faisant de lui un site de pétroglyphes quasi "encyclopédique" pour la région, Kezala offre lui un environnement plus nature, une plongée à l'intérieur d'un canyon isolé, une quête visuelle pour déceler LE motif que l'on aurait rater au premier coup d'oeil, même s'il présente cependant une plus faible variété de styles iconographiques.

Également, les pétroglyphes du grand puma, des flamants peints, le "yatiri" énigmatique, ou encore les lamas debout très bien conservés (faisant partie au passage des plus impressionnantes pictogravures qu'il nous ait été donné de voir) font de Kezala un site unique. Une visite à la découverte archéologique étonnante certes, mais également une promenade toujours agréable et ludique.

 

Style de pétroglyphes prédominant dans le canyon de Kezala :
- Taira-Tulan (-1.500 av. JC - 0)

Thématiques principales des pétroglyphes :
- Beaucoup de représentations d'animaux, principalement des lamas (de toutes les tailles et dans tous les sens), naturalistes ou parfois stylisés. Mais également une belle représentation de la variété de la faune locale : flamants, suris (ñandus), félins, renards, perdrix, serpent, ...
- Quelques personnages humains par ci par là.
- De rares figures géométriques aux significations mystérieuses.

 

Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).
Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).
Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).
Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).
Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).

Secteur 2 (Photos : Eldesiertoflorido).

Iconographie : site de Kezala / montage : Eldesiertoflorido.

Iconographie : site de Kezala / montage : Eldesiertoflorido.

 

Concernant la gestion du site, le travail réalisé par la communauté locale est remarquable : panneaux explicatifs sur les thématiques et les styles des pétroglyphes, le mode de vie de ces ancêtres atacamènes, la géographie des environs, ... Les aménagements sont bien pensés et suffisamment discrets pour ne pas "encombrer" le décor naturel.
 

Enfin, comme toujours lorsqu'il s'agit d'un site historique, nous vous recommandons fortement d'effectuer la visite de Kezala accompagné d'un guide certifié en histoire atacamène afin de ne pas passer à côté de l'importance archéologique du site.

Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl
Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl

Photos : Eldesiertoflorido et chile365.cl

Talabre viejo (Photo : Eldesiertoflorido).

Talabre viejo (Photo : Eldesiertoflorido).

 

Les plus et les moins :

LES PLUSLES MOINS

> Une des plus grandes concentrations de pétroglyphes de la région (avec celle de Hierbas Buenas).

> Sentiers bien délimités qui vous dirigent vers les principaux pétroglyphes et qui ne contraignent en rien le déroulement de la ballade/visite, tout en incitant la visiteur à la préservation du site (encore faut-il bien sûr les respecter !).

> L'installation récente d'une zone ombragée au début du sentier du secteur 1 et de plusieurs panneaux explicatifs très bien faits !

> Pas mal de pétroglyphes plutôt originaux et remarquables (serpent, très beau puma, renard, flamants et ñandus, personnages chamane/yatiri et visages stylisés).

> Certains pétroglyphes étaient peints et possèdent encore aujourd'hui leur belle coloration rougeâtre (flamants et chamane dans le secteur 1, mais surtout les splendides "lamas debout" du secteur 2.

> L'accueil de la communauté de Talabre : à chaque fois agréable et bien loin de "l'austérité blasée" d'autres communautés locales en charge de sites plus touristiques.

> Le volcan actif Lascar qui semble veiller sur les environs.

> La balade dans le canyon est plus agréable que celle du site de Hierbas Buenas.

> Il est fort probable que vous ne rencontriez personne pendant toute la durée de la visite.

> Profitez de votre visite des pétroglyphes de Kezala pour vous arrêter sur la petite place du village de Talabre et admirer sa petite église andine, ou encore poursuivre votre route un peu plus haut dans la montagne vers l'ancien village abandonné de Talabre viejo, caché à l'intérieur du canyon (4x4 uniquement !!!).

> Pas de surveillance à l'intérieur même du canyon. Seul compte la confiance envers le visiteur qui se doit de respecter les quelques règles indiquées au début du sentier, comme par exemple celle de ne pas toucher les pétroglyphes !!!

> Moins de variété de styles rupestres qu'à Hierbas Buenas. Ici, vous verrez principalement des représentations de camélidés de style Taira / Tulan.

 

 

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Infos pratiques :

> Durée excursion : Comptez une demi-journée, en matinée ou en après-midi (avec la possibilité de découvrir l'ancien et le nouveau village de Talabre).
La balade simple du secteur 1 est de 1,9 km (en boucle) et dure -/+ 1h30 en tenant compte du temps nécessaire pour bien apprécier les pétroglyphes.
Il y a également la possibilité d'un petit trek en descendant le canyon depuis le secteur 2 vers le secteur 1, soit environ 3 km de marche... Idéal si vous avez un chauffeur qui vous accompagne et peut vous récupérer au secteur 1.

> Tarif parc : $3.000 pesos par personne.

> Tarif excursion (collective) : Pas d'excursion collective (sauf si une grande partie des sites classiques sont fermés pour raisons climatiques, auquel cas certaines agences se "rabattent" alors sur Kezala). Donc en tour privé ou avec son propre véhicule.

> Autres sites des environs : En allant sur le site de Kezala, vous pourriez en profiter pour visiter l'actuel village de Talabre ou le village fantôme de Talabre viejo, abandonné par les habitants dans les années 80 et enseveli sous les cendres du volcan Lascar en 1993 (uniquement en 4x4). Ou encore poursuivre votre route vers Tumbre et prendre la direction de la belle lagune Lejía (uniquement lorsqu'il n'y a pas de neige dans la cordillère des Andes et comptez 1h de route pour rejoindre Lejía depuis Talabre).

 

 

Photos :

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Nos notes :
L'intérêt de la visite variant considérablement avec ou sans information archéologique,
nous avons décidé de mettre deux notes distinctes.

SANS GUIDE

SANS GUIDE

AVEC GUIDE

AVEC GUIDE

 

A LIRE ÉGALEMENT SUR ELDESIERTOFLORIDO :

Tag(s) : #Sites touristiques San Pedro, #Histoire

Partager cet article