Photo : Eldesiertoflorido.

Photo : Eldesiertoflorido.

 

Fiche technique :

Nom : Bofedal de Putana (esp), bofedal de Putana / marais d'altitude andin (fr), Putana Bofedal / andean altitude swamp (eng).

Autre(s) dénomination(s) locale(s) : Vado Putana (gué de Putana, là où il est possible de traverser la rivière), Vega de Putana (plaine fertile de Putana), Ojos de Putana (yeux de Putana, nom donné au secteur aquifère de la rivière Putana).

Origine du nom : Rien de sûr à ce sujet... Après consultation de quatre dictionnaires différents de kunza, la seule référence linguistique à cette langue disparue serait le mot "Haana" tresse de cheveux, peut-être en référence à la forme du cours d'eau de la rivière ou aux fumerolles s'échappant du cratère du volcan actif du même nom !?!
Certaines études mettent en parallèle le terme "putana" avec les mots "puta" et "ana" signifiant respectivement en langue quechua "abeille" et "lunaire"... Et en aymara, le mot "puyta/puytu" signifie le jeune lama qui a passé l'âge de téter sa mère. Donc en gros, bah on sait pas trop !

Quant à sa signification en italien (puttana) : cela se passe de commentaire !
 

Statut : Zone "aquifère" protégée selon résolution #909 de la Dirección General de Aguas (1996 pour la 1ère version, 2003 et 2006 pour ses extensions).

Distance depuis San Pedro d'Atacama : +/- 60 km.

Secteur : Au nord de San Pedro d'Atacama et du village de Machuca, et au sud des champs géothermiques du Tatio. Secteur altiplano cordillère des Andes (plateau de Tocorpuri).

Altitude : +/- 4.300 m.

Faune spécifique : Une des plus variées, facile d'accès, dans les environs de San Pedro d'Atacama. Ici, on va trouver à peu près tous les animaux visibles dans les secteurs de la cordillère des Andes : foulque andin géant, mouette andine, bernache andin, 3 types de canard, autres petits oiseaux, flamant, caraca montagnard, vigogne, viscache, et si vous avez de la chance vous y verrez peut-être un renard andin ou même des nandous.

Flore spécifique : Graminés salés, paja brava, cactus cumulopuntia, llareta , ...

Géologie/géographie :
- Secteur aquifère "Ojos de Putana" : zone de ressources hydroliques d'importance, notamment sous-terraine, eau d'infiltration dans la roche.
- "Vega / humedal" : zone humide et plaine fertile. Lieu de pâturage possible pour animaux domestiques.
- "Bofedal" : Marais d'altitude typique des haut-plateaux de la cordillère des Andes. Zone de développement de végétation vitale pour l'éco-système et la faune locale.

Le bofedal de Putana se situe à l'intérieur d'une zone de dépression, à l'ouest du complexe volcanique Sairecabur, secteur volcan actif Putana.

 

Fragilité d'un éco-système lié à l'existence d'un bofedal
Les bofedals sont des zones humides d'altitude se formant à partir de l'extension géographique circonscrite d'un cours d'eau à l'intérieur de la cordillère des Andes, à partir de 3.800 mètres au dessus du niveau de la mer. Les bofedales, et la végétation qu'ils accueillent, permettent l'épanouissement d'une faune variée pendant de long mois sans pluie. Poumons de vie au milieu des plaines arides, ces hâvres de paix doivent être préservés.

 

Localisation du site (Cliquez pour agrandir)

Localisation du site (Cliquez pour agrandir)

Photo : Eldesiertoflorido.

Photo : Eldesiertoflorido.

Photo : Eldesiertoflorido.

Photo : Eldesiertoflorido.

Mouette andine (Photo : Ori et Paul).

Mouette andine (Photo : Ori et Paul).

 

Description :

Il y a des endroits comme ça que l'on aime plus que tous les autres ! Et le bofedal de Putana fait assurément parti de notre top 5 des lieux les plus emblématiques de San Pedro d'Atacama et de ses environs.
Ici sont rassemblées les plus belles merveilles que la cordillère des Andes sait accueillir... Une rivière à la végétation colorée, berceau d'une riche faune de mamifères et d'oiseaux (près d'une dizaine d'espèces différentes), un haut-plateau typique des Andes et un volcan actif laissant échapper ses fumées. Sur les bords du bofedal de Putana, on pourrait rester des heures... Des heures à observer les harems de vigognes se déshaltérant dans la rivière, les plus jeunes d'entre elles trébuchant les pattes enfoncées dans la vase, à assister au travail quotidien des foulques géants transportant des herbes d'un coin à l'autre du marais pour consolider leurs nids, et juste après la période d'éclosion, on passerait bien des heures à encourager les jeunes poussins essayant de nager à contre-courant et en hiver se relevant maladroitement après une glissade sur la surface gelée. Ici, on ne lasse pas de suivre du regard les vols des oies andines, canards juarjual, canards de la puna et autres mouettes andines... Et l'on compte et recompte encore le nombre de fumerolles s'élevant dans le ciel andin depuis le sommet du volcan actif Putana.
Bref, ce cocon de vie préservé est un lieu fantastique, un spectacle permanent, un de ces lieux qui nous rappelle à l'humilité que l'homme se doit d'avoir face aux merveilles de la vie sauvage, celle qui se bat chaque jour pour vivre et survivre dans des conditions extrêmes.
Enfin, en découvrant les stigmates de pierre de l'ancien campement des travailleurs du soufre, on pense aux hommes qui supportèrent eux aussi ces mêmes conditions hostiles, là, juste à côté, rejoignant chaque jour les plus hautes cimes de la cordillère des Andes pour y collecter le poison qui les faisait vivre et mourir à la fois. Paisible nature... et triste humanité.

 

 

Les plus et les moins :

LES PLUSLES MOINS

> Le reflet du volcan actif Putana dans la petite lagune.

> La vie animale, multiple, simple et complexe à la fois. Les sonorités des différents cris d'oiseaux.

> Les foulques géants, maître-bâtisseurs du lieu.

> La coexistence plus ou moins paisible entre les différentes espèces partageant ce même jardin de vie.

> Le rouge volcan colorado s'imposant au milieu de la plaine.

> Suivre l'apprentissage des jeunes poussins découvrant les bases de la vie dans le bofedal.

> Le témoignage physique et figé de l'histoire humaine des ouvriers du soufre dans la cordillère des Andes.

> Les véhicules des agences peu recommandables passant en pleine vitesse sur les bords du marais, sans même offrir à leurs passagers quelques minutes de cet incroyable spectacle.

> Les visiteurs ne respectant pas les limites du bofedal et marchant à l'intérieur de ce lieu fragile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foulque géant consolidant son nid (Photo : Eldesiertoflorido).

Foulque géant consolidant son nid (Photo : Eldesiertoflorido).

Volcan actif Putana (Photo : Eldesiertoflorido).

Volcan actif Putana (Photo : Eldesiertoflorido).

Oie andine et sa progéniture (Photo : Eldesiertoflorido).

Oie andine et sa progéniture (Photo : Eldesiertoflorido).

 

Infos pratiques :

> Durée excursion : La visite du bofedal de Putana est possible lors de l'excursion aux geysers du Tatio. Départ 1h30 avant le lever du soleil depuis San Pedro, et retour vers 11h/12h suivant la saison et l'agence choisie.

> Tarif parc : pas de parc.

> Tarif excursion (collective) : Compter plus ou moins $20.000 pesos par personne pour l'excursion aux geysers du Tatio (+ $10.000 pesos pour l'entrée au parc des geysers du Tatio).

> Autres sites inclus dans le tour : "Classiquement", l'excursion aux geysers du Tatio inclut la visite des champs géothermiques à proprement parlé et du village de Machuca. Si vous souhaitez profiter du bofedal de Putana, assurez-vous bien que votre agence propose cet arrêt sur la route du retour vers San Pedro d'Atacama. Et si vous avez de la chance, on vous proposera également un passage au secteur "geyser blanco" (rivières d'eaux chaudes) et un arrêt à la lagune de Machuca et au canyon de cactus géants de Guatín. Le tour aux geysers peut également être prolongé par la baignade aux thermes de Puritama (mais plus cher !).

 

> Service(s) inclu(s) : Petit déjeuner servi sur les champs géothermiques du Tatio.

 

 

 

Photos :

Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.
Photos : Eldesiertoflorido.

Photos : Eldesiertoflorido.

 

Notre note :

[Site touristique] Le bofedal de Putana

 

Visionnez également notre vidéo "maison" :
"6 minutes au bofedal de Putana"

 

 

Tag(s) : #Sites touristiques San Pedro

Partager cet article