Bien souvent, lorsque l'on accompagne des touristes sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes au-dessus des 3.800 mètres d'altitude, ce qui les surprend le plus est l'incroyable palette naturelle de couleurs : le bleu du ciel, les tons bruns, ocres et profonds des volcans alentours, le sol rougeâtre par endroits, le blanc de la neige, du sel ou du soufre, le turquoise des lacs d'altitude, et du jaune, du jaune, toujours du jaune à perte de vue...! Et oui, souvent les visiteurs arrivent avec une fausse idée visuelle de l'altiplano* d'Atacama. Ils s'imaginent des tons minérals assez ternes, une végétation à l'agonie, incapable d'offrir ses plus belles variantes multicouleurs. Et pourtant !

Parmi cette multitude de teintes minérales offertes par la géodiversité de notre belle région, la biodiversité et la végétation tient toute sa place. Après avoir découvert il y a peu la Llareta (Lire notre article) qui sait à elle seule distiller son "vert-espoir" sur l'altiplano, nous nous penchons à présent sur une autre plante emblématique de la puna* : la Paja brava.

 

* Altiplano et puna : deux termes pour nommer les hauts plateaux d'altitude typiques des Andes centrales (Sud Pérou, sud Bolivie, nord Chili et nord-ouest Argentin).

Photo : M.Belov - 2007 (www.chileflora.com)

Photo : M.Belov - 2007 (www.chileflora.com)

Paja brava devant la lagune Miscanti (Photo : Eldesiertoflorido)

Paja brava devant la lagune Miscanti (Photo : Eldesiertoflorido)

Lorsque nous avons décidé de nous atteler à présenter la familière Paja brava, nous ne nous attendions pas à tant de difficultés... En effet, après moultes recherches, difficile de reconnaître l'espèce de paille/graminée (ou paja/graminea) qui envahit notre altiplano chilien : paja brava, ichu, coirón, ... beaucoup de noms différents entendus ici et là, tout ça pour une paille ! Nous avons cependant retenu deux espèces principales que nous allons vous décrire ici.

 

Nom commun : Paja brava (ou iru-ichu, pasto puna, pasta iro, paja iro)
Nom scientifique : Festuca orthophylla (cf. Pilg 1898)

Division : Magnoliophyta
Classe : Liliopsida
Ordre : Poales
Genre : Festuca
Famille : Poaceae

 

Habitat : Hauts plateaux d'altitude de la cordillères des Andes (à partir de 3.700/3.800 mètres). Milieu aride avec jusqu'à 10 mois sans aucunes précipitations. Sol sablonneux. Zones : nord chilien, nord-ouest argentin, Pérou, Équateur et Bolivie.

Taille : Jusqu'à environ 30 cm. de hauteur.

Couleur(s) : Jaune doré au soleil, teintes plus vertes après la saison des pluies/neiges, couleur marron/noir pour les parties ayant été brûlé par le froid.

Fleur : Épi floral de la même couleur jaunâtre que la plante, apparaissant entre le printemps et l'été.

Particularité : Pleine exposition au soleil. Inclinaison naturelle des brins vers le nord (direction courbe du soleil dans l'hémisphère sud). Adaptée aux températures très baisses, au peu de précipitations, au faible taux d'oxygène et peut survivre plusieurs semaines par an sous une couche de neige. Plante extrêmement drue, sèche et même piquante.

 

et

 

Nom commun : Paja brava / coirón amargo / paja amarilla (ou ichu, paja ichu, jarava ichu).
Nom scientifique : Stipa ichu
(cf. Ruiz et Pav. / Kunth 1829) / Stipa chrysophylia / Stipa frigida

Division : Magnoliophyta
Classe :
Liliopsida
Ordre : Poales
Genre : Stipa
Famille :
Poaceae

 

Habitat : Au Chili, sur les hauts plateaux d'altitude, plus ou moins arides. Sol sablonneux.
Zones : nord chilien, nord-ouest argentin, Pérou, Équateur, Bolivie, et jusque dans les pays d'Amérique centrale.

Taille : Jusqu'à 40 cm. de hauteur.

Couleur : Jaune doré au soleil avec teintes marron-orangé, teintes plus vertes après la saison des pluies/neiges.

Fleur : Épi floral de teinte marron-orangé, apparaissant entre le printemps et l'été.

Particularité : Pleine exposition au soleil. Inclinaison naturelle des brins vers le nord (direction courbe du soleil dans l'hémisphère sud). Adaptée aux températures très baisses, au peu de précipitations, au faible taux d'oxygène et peut survivre plusieurs semaines par an sous une couche de neige. Plante extrêmement drue, sèche et même piquante.

Photo : M.Belov - 2007 (www.chileflora.com)

Photo : M.Belov - 2007 (www.chileflora.com)

Voici les utilisations trouvées pour les différents types de paja brava...

 

Utilisation(s) médicinale(s) : Racines diurétiques. Utilisée pour les maladies du foie. En décoccion pour les problèmes de calculs rénaux. Principes actifs : substance mucilagineuse (triticine), glucovanilline et sels minéraux.
Autre(s) utilisation(s) : Suivant les types de paja brava, utilisée comme fourage pour les camélidés, principalement les lamas. Naturellement consommée par les vigognes (camélidé sauvage). Egalement utilisée traditionnellement pour le recouvrement de toit dans les villages andins (accompagnée de boue pour la fixation, l'isolation et l'imperméabilité).

 

Autres types de paille possiblement présentes dans les environs de San Pedro d'Atacama : Coirón blanco / Coirón de cordillera (festuca pallescens), Coirón commun (stipa speciosa).

Mimétisme de couleur des vigognes avec la paja brava (Photo: Eldesiertoflorido)

Mimétisme de couleur des vigognes avec la paja brava (Photo: Eldesiertoflorido)

Route du paso Sico (Photo : Eldesiertoflorido)

Route du paso Sico (Photo : Eldesiertoflorido)

Plus de photos :

Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.
Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.

Photos sans crédit : Eldesiertoflorido.

Tag(s) : #Flore

Partager cet article