Alors que la manifestation nationale organisée en France débute en ce dimanche 11 janvier et puisque nous ne pouvons pas marcher aux côtés de nos concitoyens, nous dédions cet après-midi à une brève revue de presse des soutiens et des hommages exprimés au Chili ces derniers jours pour les victimes des attentats survenus en France cette semaine.

 

PorAetos

      Dessin de l'illustrateur Aetos dans l'édition du 10 janvier 2015 du Mercurio de Calama

 

COMMUNIQUÉS OFFICIELS

Mercredi 7 janvier, quelques heures après l'attaque survenue au siège de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, Michelle Bachelet, présidente de la République Chilienne, alors en déplacement dans le quartier de Recolecta à Santiago, prend la parole :

«Quisiera expresar mi consternación y enviar mis condolencias al Gobierno francés, al presidente Hollande y a los ciudadanos franceses por el tremendo atentado contra la revista Charlie Hebdo»

"Je souhaiterais exprimer ma consternation et envoyer mes condoléances au gouvernement français, au président Hollande et aux citoyens français pour le terrible attentat contre le journal Charlie Hebdo"

 

Dans la foulée, le ministère des relations extérieures publie un communiqué officiel, repris quelques minutes plus tard par le ministre Álvaro Elizalde, secrétaire général du gouvernement :

 

Capture d’écran 2015-01-11 à 12.47.10

Le Gouvernement du Chili condamne dans les termes les plus fermes l'attaque terroriste perpétrée aujourd'hui dans la ville de Paris, dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, dans laquelle 12 personnes ont perdu la vie et où des civils et des membres des forces de l'ordre ont été blessés.

Les attaques contre la liberté de la presse sont répréhensibles, où qu'elles aient lieu, puisqu'elles portent atteinte au droit d'expression et d'information, piliers fondamentaux d'une société démocratique.

Le Gouvernement Chilien exprime ses plus profondes condoléances aux familles de toutes les victimes, au peuple français et à son gouvernement.

 

Passées les réactions officielles des autorités chiliennes se sont les institutions du pays qui se sont exprimées, et en premier lieu desquelles, le musée de la Mémoire et des Droits de l'Homme qui publie le visuel "Je suis Charlie" accompagné du texte suivant :

Debemos seguir trabajando fuertemente en #DDHH para que hechos como el ataque a Charlie Hebdo no se repitan. 
Artículo 19 de la Declaración Universal de los Derechos Humanos:
"Todo individuo tiene derecho a la libertad de opinión y de expresión".

Nous devons continuer à travailler ardemment pour les Droits de l'Homme pour que des actes comme l'attaque à Charlie Hebdo ne se répètent pas. Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme : "Tout individu a le droit à la liberté d'opinion et d'expression".

 

En fin de journée, c'est L'Association des journalistes qui s'est exprimée :

"Rechazamos categóricamente el atentado sufrido por los trabajadores de dicho medio de comunicación, que dieron la vida por defender un principio fundamental de todas las personas, la libertad de expresión y el derecho a la comunicación en todas sus formas"

"Nous rejetons catégoriquement l'attaque qu'ont subi les travailleurs de ce média, qui ont donné leur vie pour défendre un principe fondamental de toutes les personnes, la liberté d'expression et le droit à la communication sous toutes ses formes"

 

"Podemos entender que la forma de expresión de Charlie Hebdo pueda ir en contra de las opiniones o visión de personas o grupos específicos, pero en un contexto democrático la respuesta legítima a ello nunca puede ser la violencia o eliminación física de las personas".

"Nous pouvons comprendre que la forme d'expression de Charlie Hebdo ait pu aller contre les opinions ou la vision de personnes ou de groupes spécifiques. Mais dans un contexte démocratique la réponse légitime, ne peut jamais être la violence ou l'élimination physique des personnes".

 

"Como orden profesional no claudicaremos en nuestro rol por garantizar el derecho de todos los ciudadanos a la expresión, acorde con la visión del necesario proceso de democratización de las comunicaciones que requiere Chile y, por qué no decirlo, el mundo"

"En tant qu'association professionnelle, nous ne faillirons pas à notre rôle de garant du droit de tous les citoyens à l'expression, conformément au nécessaire processus de démocratisation de l'information dont à besoin de Chili et, pourquoi ne pas le dire, dont à besoin le monde"

 

Suivie quelques minutes plus tard par l'Association des correspondants de presse internationale au Chili :

"Consideramos este atentado como un ataque severo a las libertades de prensa, de expresión e información, por las que tantos y tantas colegas luchan cada día a nivel mundial".

«Nous considérons cette attentat comme une sévère attaque contre les libertés de la presse, d'expression et d'information, pour lesquelles tant et tant de collègues luttent chaque jour dans le monde entier."

 

"Como asociación valoramos la independencia con la que los colegas de Charlie Hebdo ejercen su oficio y rechazamos la intolerancia que está afectando cada vez más a nuestras sociedades"

"En tant qu'association, nous apprécions l'indépendance que les collègues de Charlie Hebdo exercent dans leur métier et rejetons l'intolérance qui affecte de plus en plus nos sociétés"

 

L'Université du Chili à, quant à elle, publié un long communiqué manifestant son attachement aux libertés fondamentales des peuples et son soutien aux journalistes du monde entier.

 

LES ILLUSTRATEURS

Comme dans le monde entier les dessinateurs de presse chiliens ont pris leurs crayons pour rendre hommage à leur collègues. Voici quelqu'unes des illustrations qui ont circulé ces derniers jours :

 

Atomararmas.jpg

Francisco Olea : "Aux armes compagnons !"

 

 

conlasbotaspuestasMALAIMAGEN.png

MALAIMAGEN : "con las botas puestas" en référence à l'expression "mourir les bottes aux pieds"

 

hebdo_editoresFIESTOFORO.jpg

FIESTOFORO "El medio no sera el Editor" = "ce n'est plus le chef de rédaction qui est à craindre"

 

Dios-es-amor-copyALBERTOMONTT.jpg

Alberto Montt "Notre dieu est amour et nous avons des armes pour le prouver"

 

LarazonesnuestraCHRISTIANO.jpg

CHRISTIANO "Charlie Hebdo, mon amour.... mais la raison est notre"

 

DANS LA PRESSE

Du côté des chaines de télévision et des sites d'information en ligne, les événements survenus à Paris ces derniers jours ont très largement été relayés de manière avant tout factuelle.

Le site de 24horas.cl est sans doute celui qui a fait le plus de pédagogie, en publiant de nombreux articles dont un historique du journal, les 5 couvertures qui furent dédiées à Pinochet (voir notre brève), et en livrant des articles de fond expliquant le contexte en France.

Le site noticias.terra.cl a quant à lui publié dès le 7 janvier une interview de Joel Simon, directeur du comité de protection des journalistes, axée sur la liberté d'expression et de la presse, et la situation mondiale à ce sujet, qui a très certainement éclairé plus d'un chilien sur le sujet.

 

Du côté des éditions régionales de la Presse Quotidienne : le Mercurio de Calama - la Estrella del Loa - le Diario de Atacama, le traitement diffère très largement.

Le point commun étant l'absence d'édito sur la liberté de la presse et la mise en avant de la menace terroriste (exception faite des courriers des lecteurs essentiellement axés sur la néccesité de défendre les libertés fondamentales d'expression, d'opinion et d'information).

Il faut dire que pendant la dicdature de Pinochet, ces mêmes groupes de presse ont largement été arrosés par les services secrets pour ne pas être trop regardant (notamment sur la suppression des organes de presse d'opposition) quand ils n'ont pas activement soutenu le régime, comme le journal El Mercurio par exemple...

 

Au lendemain de l'attentat, le 8 janvier donc,

- rien du tout dans la Estrella,

- un encart sur la Une du Diario (l'encart principal est dédié au Dakar)

- et dans le mercurio, se sont les lecteurs qui font le travail... Pas d'articles mais l'intégralité des rubriques dédiées aux lecteurs (courriers des lecteurs, réactions sur internet et thème du jour sur twiter) sont toutes intégralement consacrées à l'attaque contre Charlie Hebdo.

 

Le 9 janvier, on a eu le temps de s'organiser :

- la Estrella consacre sa 3ème page à un rappel des faits et à l'interview d'un habitant de la région, actuellement en France pour témoigner de l'atmosphère,

- el Mercurio dédie sa page "monde" à l'actualité française en axant son article sur les terroristes,

- el Diario publie le même article que el Mercurio (du même auteur) tronqué de moitié.

 

Le 10 janvier :

- le Mercurio publie un encart en Une, une fois encore le sujet est largement relayé dans la rubrique courrier des lecteurs, et la page de la rubrique "Monde" est dédiée aux prises d'otages de la veille,

- la Estrella dédie un tiers de sa page "Monde" au bilan des prises d'otage,

- idem pour le Diario.

 

Le 11 janvier :

- pas de publication de la Estrella le dimanche,

- les pages "Monde" dédiées aux bilans des différentes attaques et prises d'otages à Paris et au terrorisme en général dans le Mercurio et le Diario,

- le dessin du jour dans les deux journaux.

 

PorAetos

 

Pour terminer, nous vous renvoyons ici au billet publié par l'un des journalistes de The Clinic, un média à la marge de l'information formatée au Chili, qui s'exprime sur l'héritage de Charlie Hebdo.

 

Tag(s) : #Actualités, #Français au Chili

Partager cet article